Jouer au grand air pour s’épanouir

« Je laisse souvent mes enfants jouer dehors dans le jardin et franchement ils adorent. Ils s’occupent tout seuls et ne voient pas le temps passer, ça leur fait du bien ! »

Naïma, maman de Cynthia, 8 ans et Sofiane, 4 ans et demi
Sommaire

Le jeu en extérieur, surtout quand il est libre, est un type de jeu qui permet aux enfants de jouer en toute autonomie, dehors, loin des contraintes... et des écrans !

Il permet de multiplier les apprentissages chez les enfants : surmonter ses peurs, se sociabiliser, développer son imagination, son habileté, sa forme physique et mieux gérer ses émotions.

En plus, le jeu en plein air favorise l’éveil et la découverte de son environnement, pour les petits comme pour les grands !

Trop dedans et pas assez dehors !

Même hauts comme trois pommes, ils sont concernés !

De nombreux enfants ne jouent pas suffisamment en plein air : 40% d’entre eux ne jouent pas en plein air les jours d’école, et les jours sans école, ils sont encore plus de 10% à ne pas jouer du tout à l’extérieur.1

De manière générale, on observe une augmentation de la sédentarité chez les enfants : ils passent 7 à 8 heures par jour sans bouger !2

Rester à l’intérieur, c’est tellement tentant !

Pourquoi les enfants délaissent-ils le jeu en plein air ?

Des écrans plein les yeux !

3heures/jour

C’est le nombre d’heures par jour que les enfants passent en moyenne devant un écran en France. (3)

25%

C’est le nombre d’enfants de grande section de maternelle qui ont un écran dans leur chambre. (4)

Or, en général, la télévision et les écrans limitent l’envie de bouger et de jouer des enfants, en leur donnant l’habitude d’être divertis de manière passive et de rester sédentaires. A contrario, le jeu en extérieur pousse les enfants à s’engager dans le mouvement et les rend plus autonomes pour se divertir.

L’extérieur, ça fait pas peur… ou presque !

Dans un environnement parfois peu adapté aux enfants, éviter qu’ils ne se blessent est une préoccupation centrale, privilégier l’intérieur semble alors moins risqué. Mais les enfants ont besoin d’apprendre par eux-mêmes, ils sont d’ailleurs plus capables qu’on ne le croit d’évaluer le risque et leur faire confiance est le meilleur moyen de leur “apprendre” à ne pas tomber !

« L’éducation est un processus naturel effectué par l’enfant. Ce processus n’est pas acquis par l’écoute d’un discours mais par des expériences avec son environnement. »

Maria MontessoriDocteur en médecine, psychiatre et anthropologue, spécialiste de l’éducation des enfants.

Une vie en mode assis

Le mode de vie actuel ne favorise pas toujours le mouvement chez les enfants. Ils passent beaucoup de temps assis à l’école, dans les transports, à la maison, etc.

Pourtant, les études montrent que le mouvement permet de garder leur cerveau en éveil et d’augmenter leur concentration. Pour se concentrer, les enfants ont besoin de bouger !

« C’est hyper difficile de faire jouer mes enfants dehors, ils préfèrent aller au centre commercial ! »

Aurélie, maman de Kilian, 9 ans, Sophia 6 ans et Nelly 4 ans

La ville, un monde de grands

La ville n’est pas toujours faite pour les enfants, ils n’y trouvent pas suffisamment d’espaces où jouer. Les trottoirs peuvent être dangereux (voitures, passants, etc.), dans les cours d’immeubles, on trouve qu’ils font trop de bruit… Alors, les petits citadins (¾ des enfants européens vivent en ville) ont tendance à rester cantonnés aux intérieurs.

Pourquoi jouer dehors fait grandir en dedans ?

Parce que ça met des bonnes choses plein la tête

Le jeu en extérieur est un vrai défi intellectuel pour les enfants ! Il leur permet de développer certaines fonctions cognitives.

A propos des classes-promenades : « Nous n’examinions plus scolairement autour de nous la fleur ou l’insecte, la pierre ou le ruisseau. Nous les sentions avec tout notre être, non pas seulement objectivement mais avec toute notre naturelle sensibilité. »

Célestin FreinetPédagogue français à l’origine de l’idée des « classes-promenades », il milite en faveur de l’expression libre des enfants.
  1. Développer son imagination et sa créativité

    Le jeu en plein air est une page blanche qui stimule l’imagination et l’inventivité des enfants. Et hop ! Les feuilles des arbres deviennent des bateaux ou de la monnaie, un bâton devient une baguette magique...

  2. Développer sa sociabilité et sa coopération

    Parce qu’il se pratique souvent à plusieurs, le jeu en plein air nécessite de donner envie à ses petits camarades, en présentant son idée puis en négociant les règles et les rôles de chacun… C’est une formidable occasion d’apprendre la tolérance, le partage et le compromis.

  3. Développer son ouverture au monde

    Le jeu en extérieur favorise l’envie des enfants d’explorer, de découvrir, de se confronter à leur environnement extérieur. Il développe leur curiosité en leur proposant un champ des possibles vaste et varié.

    « Mon fils passe son temps à ramasser les fleurs, les pommes de pins… ça capte son attention ! »

    Mickaël, papa de Léo, 4 ans
  4. Développer son autonomie et sa débrouillardise

    En laissant les enfants accéder à cet incroyable espace de liberté qu’est le jeu en plein air, nous leur permettons d’accéder à l’autonomie, en leur apprenant à s’auto-divertir et à créer leurs propres jeux, avec leurs propres règles.

    « Trop facile de faire jouer mes enfants dehors : ils s’occupent seuls et ne voient pas le temps passer ! »

    Clara, maman de Jade, 6 ans et de Ruben, 4 ans
  5. Développer sa confiance en soi

    Le jeu en plein air entraîne les enfants à réguler leurs émotions, à dépasser leurs peurs et leurs frustrations, à faire sans adultes… de quoi se sentir valorisé !

Parce que ça améliore la forme physique, et ça c’est fort !

L’un des avantages du jeu en plein air, c’est qu’il vient directement concurrencer les moments de sédentarité et notamment les écrans.

3fois plus

Les enfants se dépensent en moyenne 3 fois plus lorsqu’ils jouent à l’extérieur qu’à l’intérieur. (5)

1heure/jour

C’est la durée d’activité physique (modérée à intense) recommandée par jour. (6)

« Nos enfants ont énormément à gagner d’expériences ludiques qui les poussent à bouger et posent un défi à leurs corps. Grâce au défi physique, ils s’adaptent à ce qu’ils ressentent et l’intègrent. »

Angela J. HanscomErgothérapeute pour enfants et auteure du livre Dehors, les enfants !, elle a fondé TimberNook, un programme pour enfants dédié au jeu libre en pleine nature.
  1. Développer sa force

    Le jeu en extérieur permet aux enfants de développer leur musculature et leur ossature, essentiels à leur forme physique. Le jeu les pousse spontanément au mouvement, qui renforce leurs muscles, éprouve leurs articulations et leur permet de mieux connaître leurs capacités physiques. C’est important pour bien grandir !

    « Faire du vélo, descendre et remonter le toboggan, courir, crier… ma fille adore se dépenser dehors. »

    Paul, papa de Elisa, 7 ans
  2. Développer son habileté, son équilibre

    Escalader, grimper, sauter… le jeu en plein air offre aux enfants la possibilité de repousser leurs limites et de travailler sans cesse leur agilité et leur équilibre.

  3. Être en meilleure santé

    L’activité physique que provoque le jeu en plein air permet de diminuer les risques d’obésité, mais aussi de minimiser les petites maladies (rhumes, allergies, etc.) en activant le système immunitaire ! En plus, le fait d’être en plein air permet aux enfants de bénéficier de la lumière du soleil et de faire le plein de vitamine D !

Parce que dehors, on peut tous être égaux !

Les enfants évoluent dans un environnement qui ne favorise pas toujours les mélanges et la mixité. Le jeu en extérieur, plus libre, plus simple, moins normé, peut aider à atténuer certaines inégalités sociales.

  1. Quand le jeu ne fait pas genre

    Le jeu en plein air peut contribuer à gommer les différences entre filles et garçons, en offrant les mêmes possibilités pour tous, en ayant moins besoin de faire appel à des jeux manufacturés qui sont souvent genrés.

  2. Mixité et respect dans la même cour

    Le jeu en plein air est accessible à tous et peut être pratiqué sans distinction de classe ni d’origine sociale. D’ailleurs, une enquête menée en 2017 par l’association britannique “Playing Out” montre que le jeu en plein air favorise la mixité sociale et contribue à la construction d’une représentation plus égalitaire de la société chez l’enfant.

Alors, tout le monde dehors !

Plus de doute sur les bienfaits du jeu en extérieur pour vos petits dégourdis !
Alors, pour vous aider à ne plus tomber en panne d’inspiration au moment de sortir de la maison, on vous propose des listes d’idées de jeux en extérieur, faciles et rapides à mettre en œuvre, en hiver, en ville ou sous la pluie !

Sources
  1. État des lieux de l’activité physique et de la sédentarité en France, enfants de 3 à 10 ans, ONAPS, 2017.
  2. Baromètre santé nutrition 2008, enfants de 7 à 12 ans, Inpes, 2009.
  3. Étude sur les enfants de 3-17 ans, INCA 3, 2017.
  4. La santé des élèves de grande section de maternelle en 2013 : des inégalités sociales dès le plus jeune âge, DREES-DGESCO, 2015.
  5. Patterns of GPS measured time outdoors after school and objective physical activity in English children: the PEACH project, enfants de 10 à 12 ans entre septembre 2006 et juillet 2008, International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, Cooper et al., 2010.
  6. Stratégie mondiale pour l'alimentation, l'exercice physique et la santé des enfants de 5 à 17 ans, OMS, 2019.